Dans le cadre de ses activités dédiées à la promotion de la culture des droits de l’Homme via le cinéma, l’ARMCDH organise la huitième édition des Master Class Cinéma et Droits de l’Homme du 22 au 28 Octobre. Cette édition met en avant le cinéma de Faouzi BENSAIDI, grand réalisateur et artiste marocain.

La Master class de Faouzi BENSAIDI sera précédée par une semaine de projection des films du réalisateur: Sept films -Trois courts et quatre longs métrages– sélectionnés pour une semaine de projection à Rabat comme suit:

  • Le Lundi 22 Octobre à20:00 au Cinéma Renaissance
    Projection des films « La falaise » « Le mur » « Le trajet«  à 20h00
  • Le Mardi 23 Octobre à 20:00 au Cinéma Renaissance
    Projection du film « Mille mois« 
  • Le Mercredi 24 Octobre à 20:00 au Cinéma Renaissance
    Projection du film « What a wonderfull word« 
  • Le Jeudi 25 Octobre à 20:00 au Cinéma Renaissance
    Projection du film « Mort à vendre« 
  • Le Vendredi 26 Octobre à 18:30 au Cinéma Renaissance
    Projection /débat: « Volubilis« 

 

  • Le Samedi 27 Octobre à 15:00 au Centre culturel Agdal
    Projection /débat: « Volubilis« 
  •  Dimanche 28 Octobre à 15:00 à la Salle Allal El Fassi (salle de conférence)
    Master Class avec Faouzi Bensaidi

Après avoir travaillé au théâtre comme metteur en scène et acteur il réalise, en 1997, son premier court métrage, intitulé La Falaise”, qui a reçu 24 prix dans les festivals français et internationaux. En 1999, il co-écrit le film d’André TéchinéLoin. En 2000, il a réalisé deux courts métrages : Le Murprimé au festival de Canneset Trajets primé au festival de Venise. En 2003 son premier long métrage « Mille Mois », doublement primé à « un certain regard » au festival de Cannes est distribué dans une dizaine de pays. En 2006 son deuxième film  « www-what a wonderful world » participe au festival de Venise section : « Venice Days » et est distribué en France, Belgique, Suisse, Norvége, Allemagne, Danemarque, Etats-Unis… Il est revenu au théâtre en 2008 avec « Histoire d’amour en 12 chansons, 3 repas et 1 baiser ». Il a travaillé comme acteur aussi avec Jaques Audiard, André Techiné, Daoud Aoulad Sayed, Bertrand Bonello ou Nadir Mocknech. « Mort à Vendre», son troisième long-métrage est sélectionné et primé au 62ème festival de Berlin. Son dernier film « Volubilis » était à Venise en septembre 2017, il a enchainé les festivals, Namur, Montpelier, Busan, Montréal…et a reçu le Tanit de Bronze à Carthage et meilleure comédienne « Nadia KOUNDA » au festival Elgouna Egypte et 7 prix dans le dernier festival du cinéma national au Maroc Tous ses films sont distribués dans plusieurs pays et reçoivent un chaleureux accueil critique.
S’adressant aux étudiants et aux jeunes réalisateurs, en partenariat avec une école ou une université, l’association ARMCDH organise depuis Mars 2014 des Masters class cinéma et droits de l’Homme, offrant au public une occasion d’apprécier la filmographie d’un réalisateur engagée et d’en débattre avec lui.A ce jour, Sept master classes ont été réalisées avec notamment Merzak Allouache (algérie), Nouri Bouzid (Tunisie), Nouredine Saïl(Maroc), Moussa tourré (Sénégal), Pablo Mazzola (Argentine), Ali Essafi (Maroc) et Hicham Lasri(Maroc).

Cette programmation s’inscrit dans le cadre du « Festival Kamleen » qui aura lieu les 27 et 28 Octobre 2018 Rabat.

La nouvelle programmation de l’ Armcdh est organisée avec l’appui financier de l’ Union européenne au Maroc et de l’ Ambassade des Pays-Bas au Maroc et avec la coopération du Centre Cinematographique Marocain (  CCM), le Conseil national des droits de l’Homme (  CNDH ), Cinéma Renaissance, Fondation HIBA Le Festival Kamleen,  Prestige world,  MT prod, et le magasine Sortir Rabat
Il convient de rappeler que l’ARMCDH organise plusieurs événements par an : les Je dis cinéma et droits de l’Homme ( JCDH) et les Matinées Enfants(tous les mois à, Rabat, Casablanca, Kénitra, Tanger,  Zagora et Agadir), la Master class du cinéma et des droits de l’Homme (trimestrielle), la nuit du court métrage des droits humainsainsi que la Nuit Blanche du cinéma et des droits de l’Homme.

Laisser un commentaire .