• Suite à la demande d’un bon nombre de personnes, l’ARMCDH Reprogramme dans le cadre de ses activités dédiées à la promotion de la culturedes droits humainsvia le cinéma, le film documentaire tant apprécié « The Judge », réalisé par Erika Cohn à RABAT ce 26 Novembre au Cinéma la renaissance à 18h30.

•  » The Judge « : offre un aperçu inédit de la charia, un cadre juridique islamique souvent mal compris, à travers les yeux de la première femme juge nommée dans les tribunaux religieux du Moyen-Orient. Lorsqu’elle était encore une jeune avocate, Kholoud Al-Faqih est entrée dans le bureau du chef des tribunaux palestiniens pour lui a annoncé qu’elle voulait accéder à la magistrature. Ce dernier s’est moqué d’elle, mais à peine quelques années plus tard, Kholoud est devenue la première femme juge dans les tribunaux islamiques. The Judge dresse un portrait unique de Kholoud – son parcours courageux en tant qu’avocate, sa quête permanente de justice pour les femmes et ses visites à ses clients, ses amis et sa famille. Le film met en lumière des thématiques universelles – garde des enfants, divorce, violences conjugales – à travers le prisme palestinien, tout en offrant un regard sans concession sur la vie des femmes sous la charia.

• La nouvelle programmation de l’ARMCDH est organisée avec l’appui financier de l’ Union européenne au Marocet de l’ Ambassade des Pays-Bas au Maroc et avec la coopération du Centre Cinematographique Marocain ( CCM), le Conseil national des droits de l’Homme ( CNDH ), le Centre culturel Les Étoiles de Sidi Moumen مركز ثقافي نجوم سيدي مومن, la Fondation HIBA, Cinéma Renaissance, la Fédération des associations de Kénitra ( FEDAK) la Cinémathèque de Tanger, l’Association Zagora du film transsaharien (Festival International du Film Transsaharien de Zagora) , Prestige world, MT prod, et le magazine Sortir Rabat.

•Il convient de rappeler que l’ARMCDH organise plusieurs événements par an : les Je dis cinéma et droits de l’Homme ( JCDH) et les Matinées Enfants (tous les mois à, Rabat, Casablanca, Kénitra, Tanger, Zagora et Taroudant), le Master class du cinéma et des droits de l’Homme (trimestriellement), la nuit du court métrage des droits humains ainsi que la Nuit Blanche du cinéma et des droits de l’Homme.

Laisser un commentaire .