Pour les Matinées enfants, l’ARMCDH a sélectionné ce mois-ci le film d’animation « Parvana» , réalisé par Nora Twomey suivi d’un débat avec les enfants selon les dates suivantes :

Rabat

  • Dimanche 31 Mars 2019
  • Cinéma La Renaissance
  • à 11h00

Casablanca

  • Dimanche 31 Mars 2019
  • Centre culturel Les Etoiles
  • à 10h30

Agadir

  • Dimanche 07 Avril 2019
  • Cinéma Rialto
  • à 11h00

Zagora

  • Dimanche 07 Avril 2019
  • Complexe culturelle de Zagora
  • à 11h00

Parvana : En Afghanistan, sous le régime taliban, Parvana, onze ans, grandit à Kaboul ravagée par la guerre. Elle aime écouter les histoires que lui raconte son père, lecteur et écrivain public. Mais un jour, il est arrêté et la vie de Parvana bascule à jamais. Car sans être accompagnée d’un homme, on ne peut plus travailler, ramener de l’argent ni même acheter de la nourriture.

Parvana décide alors de se couper les cheveux et de se travestir en garçon afin de venir en aide à sa famille. Risquant à tout moment d’être démasquée, elle reste déterminée à trouver un moyen de sauver son père. Parvana est un conte merveilleux sur l’émancipation des femmes et l’imagination face à l’oppression.

La nouvelle programmation de l’ Armcdh est organisée avec l’appui financier de l’ Union européenne au Maroc et de l’ Ambassade des Pays-Bas au Maroc et avec la coopération du Centre Cinématographique Marocain (CCM), le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), le Centre Culturel Les étoiles de Sidi Moumen, la Fondation Hiba, Cinéma La RenaissanceConnect Institute, l’Association Tamakkoun, l’Association Zagora du film transsaharien, Prestige world, MT prod, et le magazine Sortir mag.

Il convient de rappeler que l’ARMCDH organise plusieurs événements par an : les Je dis cinéma et droits de l’Homme (JCDH) et les Matinées Enfants(tous les mois à, RabatCasablancaTangerZagora, et  Agadir), le Master class du cinéma et des droits de l’Homme (trimestriellement), la nuit du court métrage des droits humains ainsi que la Nuit Blanche du cinéma et des droits de l’Homme.

Laisser un commentaire .